Rechercher
  • Christophe Baliko

Hypnose & énergétique.

Dernière mise à jour : 15 avr. 2021


Hypnose et énergétique - christophe baliko
Hypnose et énergétique.

picture by Meryl Katys


L’hypnose se décline sous de nombreuses formes, les plus connues étant l’hypnose de spectacle, thérapeutique ou encore médicale.

En marge de ces disciplines, de nouvelles branches apparaissent depuis quelques années déjà, comme l’hypnose spirituelle ou dite de régression, ou encore l’hypnose transgénérationnelle. La pratique de la première s'oriente vers l’exploration des vies antérieures ou les entre-vies, la seconde, a pour but de travailler sur les lignées passées, présentes et futures et leurs influences sur la vie d’un individu. Moins connue du public, l’hypnose-énergétique, à la croisée de l’hypnose thérapeutique et du soins énergétiques, fait sa place. Mais qu’en est-il exactement ?

L’hypnose tout d’abord, rappelons-le, est un "état naturel, de conscience modifié, qui peut être induit par un tiers, seul ou par des stimuli externes (scintillement sur l’eau, flamme, musique, etc..).

Dans cet état, le sujet est soulagé des bruits mentaux et autres perturbations du conscient. (croyances, peur, etc.)

Ce qui lui donne accès à un champ plus vaste que lui, à des ressources intérieures (parfois insoupçonnées par lui), qu’elles soient psychologique, physiologique ou spirituelle" (*C.Baliko-formation hypnopraticien)

Dans cet état de conscience modifié (EMC) le sujet, peut alors grâce à son imagination, son ouverture d’esprit, et à l’activation différente de son cerveau, voir ses perceptions complètement démultipliées ou focalisées.

Il peut faire l’expérience de synesthésie, d’amplifications de conscience, par exemple.

Lors d’un soin énergétique, qu’il soit donné par un pratiquant Reiki, ou un magnétiseur, celui-ci se connecte à la “source” d'énergie, à quelque chose de plus vaste que lui-même et pour se faire il est lui-même dans un état de conscience modifié, que ce soit volontairement ou pas. C’est cet état particulier, qui lui permet de se relier, d'éteindre le mental, de faire taire son Ego. Et de cette manière, il lui est possible à la fois de percevoir les besoins de son client, ou les zones à travailler, mais aussi le passage des énergies, et parfois même de visualiser leurs effets. Il en est de même pour le receveur du soin, qui est focalisé sur ses ressentis et dans sa mise à disposition de réception de l'énergie. Le bénéficiaire expérimente un profond sentiment de relaxation, et de connexion avec le praticien.

Il y a donc une forme de changement de niveau de conscience lors de la pratique d’un soin, pour les deux parties.

L’énergétique tout comme l’hypnose ne cesse de se développer, et c’est très bien.

Il en existe plusieurs formes, comme le Reiki, ou le magnétisme, mais aussi le soin Lahochi, les soins Isis , Pharaons… Et bien d'autres encore.

Ces différentes pratiques ont chacune leurs méthodologies, ou rituels. Mais aussi leurs croyances, parfois limitantes. Certains pratiquants s'enferment parfois dans des rituels, liés à des peurs ou pseudos obligations. Ce qui donne parfois une sur-mentalisation de la pratique et des protocoles rigides. Qui complexifie grandement l’approche tant pour le praticien que pour le bénéficiaire, ce qui parfois a tendance à rebuter certains.

De plus, dans ce type d’approche, il y a un positionnement hiérarchique, entre le demandeur et celui, qui sait, qui est initié, ou qui a channelisé.

Pourquoi lier l'hypnose et l'énergétique ?

Dans la pratique de l’hypnose, le sujet est au centre de son bien-être et de sa guérison. Il est lui-même le détenteur des ressources dont il a besoin.

L’hypnothérapeute a un rôle de facilitateur et de guide. Il met en lumière ces ressources dont le sujet ne soupçonne parfois pas l’existence. Il est là pour distraire le conscient et assurer ainsi plus de place à l'inconscient qui sait beaucoup plus.

C’est dans cet état de conscience différent de celui auquel le sujet est habitué, que celui-ci va pouvoir faire appel à son imagination, sa créativité pour bousculer ses croyances limitantes, explorer d’autres points de vue et couper des liens nocifs si besoin.

Le praticien énergétique est quant à lui un canal, de ces énergies, une sorte de “hub” entre le bénéficiaire et la source.

Hors si nous sommes tous potentiellement des canaux, autant se “brancher “ directement. C’est donc tout naturellement que s’impose l’hypnose comme modalité à réaliser cette connexion.

Les avantages de cette pratique sont multiples.


Elle permet de désacraliser et dés-intellectualiser la pratique du soin énergétique. Ici, pas besoin de clefs, de symbole, de croyance ou d'initiation obscure et hermétique. Pas de titre de Maître, ou grand initié… Juste soi et de l'énergie pure !

Dans cet EMC, le bénéficiaire est directement connecté à la source, car le thérapeute n'est plus le canal, mais le guide. Le sujet est plus consciemment en lien avec ses parties plus vastes que son corps physique.

Les ressentis de l’individu, au travers de tous les canaux VAKOG* et plus, sont amplifiés puisque directs !

De plus, le sujet participe activement au soin, par exemple dans le cas d’un corps éthérique déplacé suite à un choc, c’est le sujet qui, avec l’aide du praticien, va réinvestir son corps. Juste par de l’imagerie mentale, de la créativité et du ressenti.

Le sujet redevient acteur de sa guérison. Et il peut, rapidement, en ayant appris les rudiments de l’autohypnose, veiller à son bien-être énergétique au quotidien.

Cerise sur le gâteau, ce travail est complètement dénué de croyances préalable.

En effet, à la différence d’un soin énergétique classique, qui nécessite une foi préalable aux énergies et différentes dimensions. Le travail en hypnose énergétique peut se faire avec une personne qui n'adhère pas à cette grille de lecture. Le sujet peut alors aborder ce soin, sous l’angle de la métaphore et de l’imaginal. Le résultat étant le même dans les deux cas.

Un soin énergétique 2.0 ?

Les choses étant en constant changement, l’hypnose énergétique s'inscrit donc tout naturellement dans cette évolution. Elle ne prétend pas être LA voie de l'énergétique à venir. Elle est juste le résultat d’une réflexion et d’une volonté de simplification des soins, d’un retour à l’essence-ciel. Pour plus d’efficacité et de liberté, d'élégance.

Un choix toujours orienté vers l’autonomie du sujet, une volonté de permettre à chacun de se réapproprier ses pouvoirs innés, ses ressources naturelles.

*Vakog Visuel-Auditif_Kineshésique_Olfactif_Gustatif. en références à nos sens physiques.

Christophe Baliko - https://www.christophebaliko.com/


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout